- Les MISSIONS ENTOMOLOGIQUES -

- La MISSION ENTOMOLOGIQUE 1 -
Les MONTS de CRISTAL (Village de Mikongo - Haut-ABANGA)



- Création de la Page : Ouverture en Septembre 2019. Chargement en Juillet 2021.

• Une mission entomologique de 1 mois et demi pour faire une récolte de la faune entomologique la plus large possible, réalisée en collaboration entre l’Association CATHARSIUS en France (Avec Philippe MORETTO), l’ANHRT (African Natural History Research Trust) en Angleterre (Avec Marios et Violette), l’USTM de Franceville (Université des Sciences et Techniques de Masuku) avec Jacques BIE M’BA (étudiant), l’ANPN et le CENAREST. 3 Séjours de 15 jours à MIKONGO, département du HAUT-ABANGA dans l’est de Monts de Cristal, au CAMP DILO près de la ville d’IVINDO et à NYONIÉ sur la côte Atlantique, au sud de Libreville.

Toutes les récoltes objet de ces missions, ont été réalisées à l’EXTÉRIEUR des Parcs Nationaux et de leurs Zones Tampons.
A l’intérieur des vastes aires connues sous les noms des MONTS de CRISTAL, de l’IVINDO ou de PONGARA, on trouve des Parcs délimités géographiquement, connus sous les noms de Parc National des MONTS de CRISTAL, du Parc National d’IVINDO et du Parc National de PONGARA, avec leurs Zones Tampons de quelques kilomètres à l’extérieur des Parcs. Ils sont bien entendu, d’accès RÈGLEMENTÉ. En dehors de ces parcs et de leurs zones tampons, on peut circuler librement.


Remerciements : Je remercie tout particulièrement le Professeur Lee WHITE (Ministre des Forêts, de la Mer et de l’Environnement), l’ANPN, leurs responsables, M. R. ZINGA, Conservateur du Parc National de l’IVINDO, leurs agents éco-gardes et éco-guides, la DGFAF (Direction Générale de la Faune et des Aires protégées), Mme A. MEKUI (Directrice), Mme C. MENGUE, avec Mme A. KOUMBA, Mme I. NZAMBA, le CENAREST (Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique), le Dr Richard EKAZAMA (Coordinateur Scientifique et Technique), Mme Flore KOUMBA, ainsi que Mme Prudence Y. pour leur facilitation dans la préparation et l’exécution de ces missions, ainsi que leur aide précieuse pour les procédures administratives visant à l’obtention des Autorisations légales.

Je remercie l’USTM (Université des Sciences et Techniques de MASUKU à Franceville), le Pr Ella MISSANG CRÉPIN (Recteur de l’USTM), le Pr Nicaise LEPENGUE (Chef du département de Biologie), le Dr Stéphan NTIÉ (Chercheur à l’USTM).

MIKONGO (HAUT-ABANGA / Est des MONTS de CRISTAL) :
• Je remercie la Société ROUGIER pour sa logistique, Mr Éric CHEZEAUX (Directeur RSE et Certification ROUGIER) pour toute les facilitations qu'il nous a accordé, au chef de la base de Mikongo, Mr Frédéric DROUET, pour son accueil et sa disponibilité et à toutes les personnes et tous les agents gabonais ou non de ROUGIER, qui nous ont aidé à quelque moment que ce soit et qu'il m'est impossible de nommer individuellement ici.


Le Campement de MIKONGO (Haut-Abanga) :

ENTOMO 01 Mikongo la Base le Soir 19RX106DSC_1908061000706_DxOwtmk_Web

Mise en Marche du Piège de Nuit avec Philippe, Marios, Jacques et JLA :

130 ENTOMO 01 Mikongo Preparation Accessoires Piege au Drap Philippe Jacques Marios et JLA 19RX106RecDSC_19080101000350_DxOwtmk_Web


Carte de Situation des Lieux de Récolte :

Carte-GABON-ENTOMO-01-02-03-Web

Carte des Trajets des Lieux de Récolte autour de MIKONGO (Haut-Abanga) :

Map-Entomo-01-Mikongo-AT-Web





- Le Matériel Photo :

• Toutes les photos ont été réalisées avec le matériel suivant :
---- Appareil CANON EOS 5D MK III avec zoom CANON 28/300 mm F3,5-5,6L IS USM ou zoom CANON 24/70 mm F2,8.
---- Les macros ont été faites soit avec un appareil CANON EOS 5D MK III, soit avec un EOS 80D avec l’objectif CANON 100 mm F4 IS Macro USM.
---- Flash CANON Speedlite 580 EX II
---- Certaines photos ont pu être prises soit avec un appareil compact SONY RX 100 Mark VI, soit avec un appareil compact étanche OLYMPUS NG-4.


Bouton Vert Page Entomologie 2 le Camp DILO 524x52a

Bouton Vert Page Entomologie 3 NYONIE 524x52a

Bouton Bleu Photos Mikongo la Mission 524x52a

Bouton Bleu Photos Mikongo les Insectes 524x52

Bouton Bleu Photos Mikongo la Faune 524x52

Bouton Bleu Photos Mikongo la FLORE 524x52

Bouton Bleu Video ENTOMOLOGIE 1-2-3 524x52

Identification des Photos de Haut en Bas (MIKONGO - Haut-Abanga) :

- Entrée de la Piste à BIBOULOU.
- Boîte de tri des Saturniidae et de Coléoptères,
- Philippe et Jean-Lou en mode Capture de Lépidoptères,
- Drap de capture de nuit avec les lampes à vapeur de mercure,
- Marios posant un piège à Euphaedra,
- Changement des appâts par Violette sur un piège à Charaxes,
- Piège à Charaxes,
- Piège de nuit avec LepiLed,
- Jacques et Philippe récupérant les lépidoptères du piège, le matin,
- Préparation des boites de capture par Jacques, Violette, Marios et Jean-Lou,
- Capture d’un Saturniidae le matin, par Jean-Lou,
- Capture et préparation d’un Coléoptère par Jean-Lou (Seringue avec Ammoniaque),
- Piège à Bousiers en forêt,
- Tri des insectes le matin, par Marios, Jacques et Jean-Lou,
- Identification de lépidoptères (Rhopalocera) avec l’ouvrage des “Papillons du Gabon“,
- Philippe et Jean-Lou cherchant des Bousiers dans des fèces à éléphants,
- Philippe et Jean-Lou triant les insectes, le matin.



ENTOMO 01 Village Biboulou Entree Piste 19E5K3IMG_190728151140_DxOwtmk_web

- Le Trajet :

•• LIBREVILLE -> KANGO -> BIFOUN : 170 km, soit environ 4h30 de conduite ce qui fait une moyenne de 35 km/h environ !
En 2019, cette route ne permet de faire qu’une moyenne de 35 km/h seulement, compte tenu de l’état du goudron, quasiment inexistant, des trous, et des multiples contrôles. Heureusement c’était la saison sèche et il n’y avait pas de bourbier.
A Bifoun, on s’est arrêté au marché, à la sortie de la ville pour notre repas de midi.

•• 
Libreville -> NDJOLÉ : 228 km, 6h 30.

•• 
Libreville -> BIBOULOU : 323 km, 8h de conduite. A la sortie du village de Biboulou, se trouve le carrefour avec la piste sur la gauche, qui va vers MIKONGO dans la Haut-Abanga. Il s’agit d’une piste privée et entretenue par l’Entreprise Forestière ROUGIER.
•• NDJOLÉ -> BIBOULOU : Environ 95 à 100 km.

•• 
BIBOULOU -> MIKONGO : Environ 40 km jusqu’au village de Mikongo avec les logements des agents.

Boîte de tri avec des Saturniidae, des Sphingidae et des Coléoptères :

239 ENTOMO 01 Mikongo Recolte Saturniidae et Sphingidae du Matin a Trier 19RX106RecDSC_1907301000218_DxOwtmk_Web


Le But de la Mission :
Le but de notre mission est donc la récolte des insectes, procéder à la détermination lorsque c’est possible, et les préparer pour l’expédition au Musée pour leur conservation et leur détermination. L’ANHRT 5The African Natural History Research Trust est une fondation sans but lucratif et entièrement dédiée à la biodiversité entomologique de l’Afrique. Le but de leurs recherches est d’accroître la connaissance des insectes africains et en particulier des Lépidoptères (diurnes et nocturnes) et des Coléoptères.
L’ANHRT est consciente des menaces qui pèsent sur les écosystèmes mondiaux, principalement dues à des facteurs anthropogéniques tels que la déforestation, la surpopulation et les changements climatiques - qui sont toutes liées entre elles.


102 ENTOMO 01 Mikongo Vieille Piste Ombres Philippe et JLA 19RX106DSC_1908111001002_DxOwtmk_web
Le Village de MIKONGO :
Cette mission se déroulera à la fin du mois de juillet, donc à la saison sèche. Après Ndjolé, nous continuons la route qui va vers le nord (donc le Wolem-Ntem) et à la sortie du village de BIBOULOU, on tombe sur une piste sur la gauche. Uu poste de contrôle gère la piste ou plutôt les pistes qui alimentent la zone forestière CFAD, exploitée par la société ROUGIER. Le gardien nous donne les informations nécessaires pour atteindre notre but : MIKONGO. Et en effet, en prenant la piste, on s’aperçoit très vite, qu’il y a plusieurs pistes qui mènent chacune à une zone particulière de l’aire d’exploitation. La piste est très bien entretenue car c’est une piste privée, et son entretien pèse énormément sur la gestion des mouvements des grumes et en particulier de leurs transferts vers Libreville et les scieries du groupe ou clientes. Dans ces scieries, elles seront traitées et transformées sur place au Gabon. La valeur ajoutée restera dans le pays.

On roule donc sans difficulté et atteignons le village de MIKONGO au bout de 1h50’ environ. Bien que la piste soit bonne, les consignes on été formelles : respecter une vitesse maximum de 60 km/h car on croise de nombreux grumiers, et les dangers sont toujours présents. Le Village de MIKONGO est la base vie, ou
123 ENTOMO 01 Mikongo Zone de Piegeage la Nuit au Drap 19E5K3IMG_190729151240_DxOwtmk_web
plutôt l’une des bases vie de ROUGIER dans cette région du HAUT-ABANGA. Nous arrivons à un petit croisement ou une petite piste part sur la droite et nous laisse deviner le village. C’est ici la base vie de tous les agents et de leurs familles. Avec toutes les facilités pour la vie de la collectivité: boutique, lieu de rencontre, terrain de sport, et les zones techniques pour gérer l’électricité et l’alimentation en eau.
En continuant sur 2 ou 3 kilomètres, on a la zone de production, la scierie avec les machines de coupe, les bureaux et les cases des agents de passage ainsi que le mess. C’est une de ces cases qui sera mise à notre disposition par Rougier.

Le campement est enveloppé par la forêt adjacente. Le terre-plein central permet de naviguer entre chaque case ou bâtiment.
Notre case a 3 chambres avec un salle de bain commune, une cuisine, et un salon avec salle à manger. Ce sera notre point de convergence et de travail. L’endroit est parfait.

La Recherche des Insectes :
A MIKONGO, nous avons rayonné sur la piste vers le nord et vers le sud afin de découvrir des pistes abandonnées qui sont extrêmement intéressantes sur le plan faunistique. A 10 kilomètres environ vers le sud, nous avons pris une vieille piste qui a été abandonnée il y a plusieurs années. Pas de circulation et les abords qui sont déjà mangés par la végétation qui reprend ses droits. Son intérêt est justement son abandon. On va pouvoir faire des sauts de puce pour trouver des petits sentiers où on va pouvoir poser des pièges et “chasser“ des papillons avec nos filets.
Sur cette zone on va poser des pièges à Euphaedras et à Charaxes. Ce sont des genres de papillons de jour appartenant à la famille des Nymphalidae, l’ensemble appartenant à l’ordre des Lepidoptera.


Un peu de TECHNIQUE :

163 ENTOMO 01 Mikongo Pose Piege Euphaedra avec Bananes par Marios 19RX106RecDSC_1907311000311_DxOwtmk_web
Les Pièges pour Papillons de Jour (EUPHAEDRAS et CHARAXES) :
Les pièges à Euphaedra sont constitués par des genres de cylindres de tissus de tulle (tissu léger avec des mailles assez larges) de 150 cm de hauteur et d’un diamètre d’une trentaine de centimètres. Il est renforcé par des cercles métalliques espacés de 20 à 30 cm. Il est placé en hauteur, attaché à une branche et pend jusqu’au sol. Le fond doit frôler le sol sans le toucher. Si le fond repose au sol, les fourmis vont immanquablement rentrer dans l’assiette et grimper le long du filet pour dévorer les papillons prisonniers.
Sur la corde d’attache il est conseillé de mettre un insecticide afin d’empêcher les fourmis de passer d’une branche vers le piège. En effet en bas du piège, il y a une assiette plastique dans laquelle on a placé un mélange de bananes pourries.
Sur la partie basse du filet, un trou d’environ 7 à 8 cm est aménagé sur un côté. Les Euphaedras sont censés rentrer dans le piège avec cette ouverture et une fois le repas terminé, il vont décoller et se heurter au tissu qui est en face ou sur les côtés et ensuite aller vers le haut. Il resteront prisonniers sur le tissu, dans le haut du piège.
Les pièges à
Euphaedras doivent être placés dans des petits sentiers ou aux abords, dans une zone dégagée. On ne peut pas le placer au milieu d’une végétation épaisse. Bien entendu, l’expérience est primordiale pour trouver le meilleur endroit.
Pour récupérer les papillons prisonniers, il faut introduire sa main dans l’ouverture du bas et tasser le piège vers le haut afin d’attraper les papillons entre le pouce et l’index. Ensuite ils sont mis dans les flacons pour les tuer.

164 ENTOMO 01 Mikongo Preparation Piege Charaxes par Marios et Violette 19E5K3IMG_190731151278_DxOwtmk_web
Les Produits Chimiques :
Pour les flacons, on utilisait jusqu’à il y a quelques années encore, des flacons en plastique avec du plâtre coulé dans le fond. Le plâtre était enduit de Cyanure qui était particulièrement efficace pour tuer les insectes. Aujourd’hui, ce produit est interdit et quasiment impossible à trouver. On a donc chaque entomologiste qui utilise sa “Mixture“ préférée ou personnelle. En particulier, nous, nous utiliserons du Chloroforme (Produit anesthésiant dans le domaine médical) et qui est extrêmement efficace. Il faut remarquer que le but principal pour un entomologiste, est d’utiliser des produits qui sont le plus efficace possible afin que les papillons ne se débattent pas et ne perdent pas leurs écailles.
Pour les coléoptères on peut utiliser de
l’Alcool en les mettant dans les sachets en polystyrène fermés par un “Zip“. On peut aussi utiliser de l’Éther Acétique (Acétate d’Éthyle) pour les petits coléoptères. Pour les gros coléoptères, on utilisait de l’Ammoniaque (produit détergent ménager que l’on trouve dans n’importe quelle surface de grand marché). On utilise une seringue pour introduire le produit dans l’abdomen, entre les segments. Il est efficace instantanément.


Les Appâts :
Les
Bananes que nous avons acheté à Libreville sont placées dans un seau fermé et mélangées à de la bière et du sucre en poudre. On les laisse ensuite fermenter. Nous avons préparé nos bananes dès le premier jour, afin de les laisser fermenter pendant plusieurs jours avant leur utilisation. Évidemment, comme dans toute “cuisine“, chacun y ajout sa technique et ses ingrédients personnels afin d’améliorer le rendu des cet appât.

Pour les Crevettes, que nous avons acheté à Libreville aussi, c’est la même chose. Elles sont placées dans un seau fermé et placé au soleil afin de les laisser pourrir. A l’ouverture du couvercle pour poser des crevettes dans l’assiette, ce n’est pas la peine de vous parler de l’odeur. Elle est immonde ! Après plusieurs jours, ça devient même une corvée d’ouvrir le seau fermé ! Mais c’est efficace.


246 ENTOMO 01 Mikongo Piege Charaxes avec Crevettes 19RX106RecDSC_1907311000306_DxOwtmk_web
Les Pièges à Charaxes :
Pour les Charaxes, qui est un autre genre de papillons de jour on utilise le même type de piège composé d’un cylindre de Tulle mais avec un cône dans le bas et l’assiette avec les crevettes en dessous. Par contre, l’idéal est de les mettre sur les branches en hauteur sur les grands arbres. Pour ce faire, une procédure assez acrobatique est nécessaire. On prend un poids de quelques centaines de grammes, sans être trop lourd, on y attache un ficelle extrêmement fine et en faisant tournoyer le poids autour de sa main, comme une fronde, on essaye de l’envoyer en hauteur en faisant en sorte qu’il dépasse la grosse branche qu’on vise. En retombant de l’autre côté de cette branche, il est censé permettre au poids de tirer la ficelle derrière lui. Après on attache une cordelette plus grosse de 4 ou 5 mm environ et on fait le processus inverse. Lorsqu’on a récupéré la corde qui passe du sol, au-dessus de la branche et revient vers le sol à nouveau, on y attache le piège qu’on va faire remonter au niveau de la branche. On attache ensuite la corde à un arbuste proche du sol. Sur le piège, évidemment on a mis l’assiette en plastic en dessous (elle est attachée par des petits crochets) et on place soit des Bananes Fermentées, soit des Crevettes Pourries.
L’idéal, c’est de poser plusieurs types de pièges de chacun des types (Euphaedras et Charaxes), et pour les Charaxes, de placer des assiettes de Bananes Fermentées dans 2 pièges et de Crevettes Pourries dans 2 autres pièges.


151 ENTOMO 01 Mikongo Piege Lumineux sur le Chemin la Nuit 19E5K3IMG_190729151244_DxOwtmk_web
Les Pièges de Nuit avec le Drap :
Le piège de nuit permet d’attirer les papillons de nuit. On pose le piège dans un endroit relativement dégagé, avec une forêt pas loin, moins de 100 mètres, et une zone dégagée qui puisse drainer les insectes sur un rayon assez large. Mais ceci est fonction de la configuration du terrain. Le piège par lui-même est un drap blanc qu’on fixe sur une corde tendue entre 2 arbres et qui tombe à 20 cm du sol. Au sol on peut mettre un autre drap ou un plastic qui s’étend de 1 mètre de part et d’autre du drap. Sur le dessus on pose une lampe à Vapeur de Mercure de 150 à 250W. L’idéal est une lampe avec ballast incorporé qui est moins fragile et qui peut se brancher directement sur le 220 V. Ces lampes sont en voie de disparition car elles sont remplacées par des lampes LED. Le problème c’est qu’elles n’ont pas le même spectre lumineux et sont moins attirantes pour les insectes.
Peut-être y-a-t-il des nouvelles ampoules que je connais pas et qui sont efficaces. Ensuite il faut bien alimenter la lampe, et pour cela il faut placer un groupe électrogène (1500 W est suffisant) à quelques dizaine de mètres. Il doit tourner toute la nuit. Bien entendu, il faut rester proche du drap et procéder à la récolte au fil des heures.
Globalement on trouve certaines familles qui sont plus actives à certaines périodes nocturnes plutôt qu’à d’autres. Ce qui implique de rester jusqu’au milieu de la nuit pour le moins. Nous avons procédé par groupe de 2. Ça permettait de passer une partie de la nuit un soir sur deux et de dormir le lendemain. Par contre, l’équipe qui pouvait dormir revenait sur le terrain le lendemain matin de bonne heure, Le matin vers 5h30 / 6h, on a le jour qui se lève. On récolte papillons de nuit et coléoptères sur le drap, mais aussi sur les alentours. Il faut donc passer du temps à ausculter les abords, les arbustes, les branches, les rochers, etc… On y trouve de nombreux insectes.
On reste sur place environ 1 h ou 2 afin d’arrêter le groupe et de ranger le matériel et en particulier prendre soin des insectes qui sont dans les flacons.

142 Entomo 01 Mikongo Pose des Pieges le Soir par Philippe et Jacques 19ApMariosIMG_190808109809_DxOwtmk_web
Les Pièges de Nuit avec les LEPI LED :
Ce sont des lampes récentes qui combinent les arguments modernes : simplicité de mise en oeuvre, économes en énergie et rendement important. Il s’agit de lampes dont le spectre d’émission va du visible au proche ultra-violet. Ce large spectre donne des résultats très intéressants. L’alimentation se fait par une batterie d’environ 20Ah qui se recharge facilement en USB. La consommation est faible et elle peut tenir toute la nuit. Cette lampe est montée au centre de trois plaques de plastique qui sont posées au-dessus d’un gros entonnoir à large embouchure. En dessous de l’entonnoir, il y a un grand seau avec un couvercle. Au fond on a placé un bocal (genre bocal de confiture vide) avec du coton. Ce coton est imbibé de Chloroforme le soir, avant d’alimenter le piège. Le Chloroforme est un gaz assez lourd et il reste prisonnier du seau fermé (excepté l’entrée de l’entonnoir). il fonctionne donc toute la nuit. Pour éviter que le flacon bouge lorsqu’on manipule le seau, on l’a coincé avec un panier à oeufs en carton compressé. Ses alvéoles serviront à protéger les insectes, autant que faire se peut. Ce piège fonctionne toute la nuit en continu.
Le matin on va chercher en même que la récupération des insectes sur le drap, les 3 LepiLed que nous avons placé à des endroits “stratégiques“ dans de milieu différents. Encore une fois, l’expérience est primordiale pour choisir l’endroit qui semblera le meilleur.


La MISSION :

134 Entomo 01 Mikongo Preparation Accessoires Piege au Drap 19GalaxyS8PhMoIMG_20190801_184332a_DxOwtmk_web
Le Travail de Nuit :
Vers le nord de Mikongo, la piste continu sur presque 100 kilomètres, pour desservir la base principale qui s’appelle “Babylone“. C’est à une dizaine de km sur cette piste, que nous avons trouvé un endroit dégagé qui possède le maximum d’avantage pour les récoltes. il uni à la fois, la forêt qui nous encercle, un endroit dégagée au bulldozer et un vaste espace dégagée. On a donc placé le drap proche d’un petit sentier et à une vingtaine de mètres sur la forêt de côté. L’espace devant est largement dégagé et permet un drainage des insectes. Sur cette même piste vers le nord, on va placer les 3 LepiLed à des positions différentes, espacées de 1 km environ.

182 ENTOMO 01 Mikongo Autour des Pieges Saturniidae et JLA 19RX106DSC_1908091000848_DxOwtmk_web
Vers 17h environ, l’équipe part pour poser les pièges de nuit et les mettre en fonctionnement. On fixe le drap sur les cordelettes qu’on a laissé en place sur un sentier, puis on met le groupe électrogène en marche pour l’alimentation des lampes à vapeur de mercure. Plus loin, on va mettre en fonctionnement les 3 pièges à LépiLed sur les bords de la piste. Ils sont alimentés par une batterie avec sortie en USB. La recharge des batteries se fera dans la journée, le lendemain. Nous repartons à la base pour le repas du soir.
C’est lors d’un retour à Mikongo, le soir, qu’on est tombé sur une famille d’éléphants : une femelle avec son petit et un mâle. Ils étaient au milieu de la piste et notre arrivée les a dérangé. Ils marchaient tranquillement, d’un pas très lent. Nous nous sommes arrêtés à 200 m environ, en éteignant les phares. Puis, les voyant se diriger vers vers le bord de la piste, j’accélère un peu pour essayer de passer rapidement sur l’autre côté, mais le gros mâle se tourne vers nous. J’arrête d’avancer. Il nous regarde. On attend. Il avance légèrement vers nous pour nous faire comprendre qu’il est et qu’il nous tient à l’oeil. On n’insiste pas et on recule de quelques dizaines de mètres pour lui faire bien comprendre qu’on a compris que c’est lui le plus fort. On attend. Ils avancent de 50 mètres, nous avançons d’une trentaine de mètres. Finalement, au bout d’une vingtaine de minutes, ils traversent la piste de droite à gauche et rentrent dans la forêt. Ils disparaissent et nous dépassons sans encombre leur dernière position connue.
Ces rencontres impromptues font parties du bénéfice immatériel de ce genre de mission.

228 ENTOMO 01 Mikongo Traitement Coleoptere avec Ammoniaque par JLA 19RX106RecDSC_1907301000212_DxOwtmk_web
Le Travail de Jour :
Le matin une équipe part un jour sur deux, sur le terrain vers 6h, pour relever les pièges de nuit (LépiLed et Drap), éteindre le groupe électrogène et plier le matériel. Vers 07h 30, lorsqu’on se retrouve tous les 5 dans le salon, c’est le déjeuner qui précède le tri. Tous les insectes récoltés sont déposés dans leurs contenants sur la table et chacun prend un lot. A notre niveau, il est impossible d émettre un nom de genre et encore moins d’espèce sur ces insectes. Chacun, avec ses connaissances, identifie de temps en temps un ou des insectes. Pour les Bousiers, Philippe Moretto est incollable. Ses connaissances s’étendent dans la plupart des familles, où il a une excellente connaissance éclectique. Marios identifie tous les lépidoptères jours, aidée par Violette. Moi, je connais bien les Saturniidae. Puis on va mettre dans des papillotes en papier cristal, les insectes par famille. Globalement avec les familles principales : Saturniidae et Sphingidae, elles ont droit à une papillote par spécimen, vu leur taille. Par contre, suivant la taille des spécimens, les papillotes abritent 1, 2 ou plus de spécimens. On retrouve des papillotes pour les Noctuidae, les Lasiocampidae, les Drepanidae, les Notodontidae, les Pyralidae, les Geometridae, Les Cossidae (peu de capture et les spécimens sont assez gros), les Eupterotidae et autres familles. Par contre, pour les microlépidoptères, une papillote peut abriter 10 à 20 spécimens. Je note aussi qu’on n’a capturé aucun spécimens de la famille des Brahmaeidae. Puis, il y a de nombreuses familles moins connues et dont nous-mêmes avons de grosses difficultés pour les reconnaître ; elles sont mises dans des papillotes particulières. En dehors de notre préoccupation principale, qui porte sur les Lépidopteres, d’autres ordres sont capturés, des Orthoptera (Sauterelles) qui seront disséquées par Philippe pour éviter la transformation des abdomens, qui deviennent marron, au lieu de rester verdâtres. Bien entendu, il y a pas mal de captures de Coleoptera (Dynastinae, Cetoniinae, etc).

Marios qui est entomologiste professionnel et spécialiste des papillons diurnes, va pouvoir identifier la quasi totalité des papillons pris dans la journée. On va s’aider pour cela du livre “Les Papillons du Gabon“ de Gaël Vande Weghe, qui est la référence pour notre pays et l’Afrique Centrale. Philippe MORETTO, qui lui est un spécialiste des coléoptères et en particulier des “Bousiers“, n’aura aucune difficulté pour mettre un nom sur la plupart de ceux-ci. Il va aussi préparer tous les Orthoptères (Sauterelles) en les disséquant pour les conservation. Je vais moi-même identifier la plupart des papillons nocturnes de la famille des Saturniidae. Le reste des lépidoptères récoltés représentent des Familles monstrueusement étendues et il impossible d’avoir des spécialistes capables d’identifier les genres et encore moins les espèces. Le tri va donc s’opérer par Familles, ce qui représente déjà un défi. A ce niveau, Philippe et Marios ont une excellente connaissance des familles et vont nous aider grandement dans les familles peu courantes comme les Adelidae, les Tortricidae, les Psychidae et autres Plutelidae, comme dans les Ordres des Hymenoptera et des Hemiptera …



243 ENTOMO 01 Mikongo Piege Bousier avec Feces Humaines 19E80DIMG_190801141812_DxOwtmk_web

NOTA : Dans le cas de certaines Familles ou Super-Familles, c’est par exemple le cas pour les Scarabaeidae, on peut noter des divergences de classement entre les scientifiques, suivant les périodes, les cultures (anglo-saxonnes ou françaises) et surtout les découvertes récentes liées à la génétique. Ces dernières avancées permettent en effet avec les profils ADN, de s’apercevoir que des espèces qui semblent proches morphologiquement, sont en fait beaucoup plus éloignées les unes des autres, que des espèces qui semblaient éloignées, et que la génétique a rapproché. Au hasard de ces avancés, ce sont des bouleversements habituels et continuels qui ne sont pas le propos de ce compte-rendu de mission entomologique.
On peut noter aussi qu’aux hasards de ces remaniements, l’Ordre des Dictyoptera, est devenu un Super-Ordre et que des Ordres ont été englobés dedans, comme les Blattodea ou les Isoptera. Cette petite note a donc pour but de signaler que ce n’est qu’un compte-rendu de mission, sans déboucher sur des querelles de Taxonomie, qui certes sont importantes, mais sont hors-sujet pour cet article.

078 ENTOMO 01 Mikongo la Base Triage de la Premiere Recolte du Matin avec Marios Jacques et JLA 19E5K3IMG_190729151195_DxOwtmk_web
Après ces 2 heures passées à trier, la journée va continuer sur le terrain. On va arpenter les pistes adjacentes, dont beaucoup sont, fermées depuis quelques années. Les pistes fermées présentent un avantage certain qui est de ne pas avoir vu passer de véhicules depuis 2, 3 ou plusieurs années. De ce fait, la végétation a repris ses droits et elle déborde largement sur la vieille piste. On peut s’arrêter pratiquement où on veut, sans risquer de rencontrer des véhicules ou des grumiers. La pose des pièges est pas aisée et ne perturbe rien. Chaque binôme a ses missions. Pendant que Marios et Violette s’occupent des pièges à Euphaedra et à Charaxes mis la veille, nous on peut commencer a exploiter, des sentiers existants, des pénétrations en forêt. Dès qu’on voit des Feces d’éléphant, Philippe plonge dedans avec ses mains pour les triturer à la recherche de Cétoines ou de Scarabés. Souvent nous tombons sur des cocons ou des larves de scarabés. Il recherche aussitôt des trous au fond des fèces, qui signent la présence actuelle ou passée de Bousiers. On tombera souvent sur des Pachylomerus.

L’équipe Marios, Violette et Jacques, vont poser les pièges à Euphaedra dans les sentiers boisés, tandis que les pièges à Charaxes vont être posés sur les branches hautes des arbres longeant la piste. Ils sont inspectés régulièrement au bout de 2 ou 3 heures, et si nécessaire, relevés. Puis, on marche. On inspecte les zones végétales et on collecte des papillons de jour avec nos filets. Beaucoup de Lycaenidae, Pieridae, Satyrinae, Hesperiidae, Heliconiinae, puis des Papilionidae, ou des Danaidae en moins grand nombre. Au hasard de nos marches lentes sur la piste, les sentiers, en forêt, on va pouvoir récolter quelques Mantes (Ordre des Mantodea), quelques Punaises (Heteroptera), des sauterelles (Orthoptera).
Philippe va récolter quelques Braconidae (Hymenoptera - Famille de Guèpes). Violette va se concentrer aussi sur sa spécialité : les Libellules (Ordre des Odonata). Il est évident que chacun, avec son filet, attrape ce qu’il peut récolter, au hasard de sa marche. Le nombre de kilomètres parcourus, n’est pas comptabilisé et ne représente pas un “rendement“ fonction du kilométrage parcouru. Le plus important étant les biotopes différents, et mis à part le savoir faire, une grande part de chance.

070 ENTOMO 01 Mikongo la Base Identification Lepidoptere le Soir 19RX106DSC_1908061000719_DxOwtmk_web
On est aussi tombé à plusieurs reprises sur des arbres Harungana madagascariensis dont les floraisons sont des habitats privilégiés pour des petits insectes de familles diverses. Dans les forêts adjacentes on tombe sur des fleurs rarement observées comme Clerodendrum leucobotrys. C’est un milieu particulièrement riche, tant sur le plan Faunistique que Floral. De retour vers 13h pour manger au campement, on est surpris par des cris. La pelouse qui borde les villas tombe sur la forêt proche. Un éléphant, jeune adulte, est sur le bord et mange tranquillement les feuilles : c’est l’attraction du jour ! Il est évident que la proximité des éléphants qui détruisent tout, est un frein énorme aux personnes qui seront tentées de faire un petit jardin. Celui-ci serait irrémédiablement piétiné par les pachydermes.

Philippe posera aussi des pièges avec des fèces humaines et d’antilopes. Tout est bon pour récolter des Bousiers. Le soir, je fais aussi le tour des murs blancs du réfectoire (en face de notre case) qui sont illuminés et qui attirent une grande quantité d’insectes, en particulier des Dynastidae du genre Augosoma sp.

Vers la fin de la mission à Mikongo, on met les papillotes contenant les insectes dans des boîtes en plastique. On a fait chauffer au préalable dans une poêle, du Silicagel afin de le dessécher. Sa couleur est Orange lorsqu’il sort de la poêle et qu’il est sec, puis petit à petit, il vire au bleu en s’humidifiant. Lorsque le bleu domine, on change le silicate et on vérifie que les plus gros insectes sont secs. On met une dernière poignée de silicagel et on ferme définitivement la boîte en y mettant du ruban adhésif afin d’assurer l’étanchéité. Cette boîte sera stockée dans la cantine et s’ajoutera aux autres boîtes de stockage.

Sur les pistes, à plusieurs reprises on croisera un ou des éléphants qui soit disparaitront rapidement, soit mettront quelques minutes avant de disparaître. Un jour, on croisera même un petit groupe de chimpanzés traversant la piste et dont nous apercevrons le dernier en final de traversée. Il est évident que dans ces zones peu fréquentées, la faune est reine.

A la fin de notre mission à Mikongo, nous partirons par la même piste, pour rejoindre la route bitumée à Biboulou. De là, nous irons au Camp DILO, dans l’Ogooué-Ivindo. Ce sera la
Mission ENTOMOLOGIE 2.

Recherche de Bousiers dans les Feces d’Éléphants :

192 ENTOMO 01 Mikongo Inspection Feces Elephant sur la Piste par Philippe et JLA 19RX106RecDSC_1907301000172_DxOwtmk_Web


Tri des Insectes le Matin (Philippe et Jean-Lou) :

233 ENTOMO 01 Mikongo Recolte du Matin Triage par Philippe et JLA 19RX106RecDSC_1907301000223_DxOwtmk_Web








• Lors de cette expédition, j'ai pu observer, entre autres, les espèces végétales et animales suivantes :

-
Flore :
Arbre 092 Fruit Marron Inconnu
Arbre 093 Magnoliopsida Malpighiales Clusiaceae Pentadesma butyracea Fruit
Arbre 094 Magnoliposida Magnoliales Myristicaceae Niove Staudtia kamerunensis
Arbre 095 Magnoliopsida Malpighiales Passifloraceae Barteria fistulosa
Arbre 096 Magnoliopsida Malpighiales Passifloraceae Barteria fistulosa
Arbre 097 Magnoliopsida Magnoliales Annonaceae Okala Xylopia aethiopica
Arbre 098 Rosides Malvides Sapindales Burseraceae Santiria trimera
Arbre 099 Rosides Fabales Fabaceae Limbali Gilbertiodendron sp Gousse
Arbre 100 Rosides Malpighiales Hypericaceae Harungana madagascariensis
Arbre 100 Rosides Malpighiales Hypericaceae Harungana madagascariensis
Arbre 101 Magnoliopsida Magnoliales Myristicaceae Ilomba Pycnanthus angolensis Fruit
Arbre 102 Rosides Malpighiales Hypericaceae Harungana madagascariensis
Arbre 103 Rosidae Fabales Fabaceae Caesalpinioideae Berlinia bracteosa

Plante 042 Non Identifiee
Plante 043 Liliopsida Zingiberales Zingiberaceae Renealmia sp Possible
Plante 044 Magnoliopsida Myrtales Melastomataceae Melastomastrum segregatum Possible
Plante 045 Non Identifiee
Plante 046 Non Identifiee
Plante 047 Magnoliopsida Fabales Caesalpiniaceae Dartrier Senna alata
Plante 048 Non Identifiee
Plante 049 Non Identifiee
Plante 050 Monocotyledone Commelinidae Arecales Arecaceae Laccosperma sp
Plante 051 Mono Commelinidae Poales Cyperaceae Graminee
Plante 051 Mono Commelinidae Poales Cyperaceae Graminee
Plante 052 Magnoliopsida Gentianales Rubiaceae Pavetta sp
Plante 053 Liliopsida Zingiberales Zingiberaceae Aframomum avec Moisissures
Plante 054 Monocotyledonae Commelinidae Poales Poaceae Graminee non Identifiee
Plante 055 Magnoliopsida Asterales Asteraceae Emilia lisowskiana Possible
Plante 055 Magnoliopsida Asterales Asteraceae Emilia lisowskiana Possible
Plante 056 Magnoliopsida Myrtales Combretaceae Combretum platypterum
Plante 057 Magnoliopsida Myrtales Combretaceae Combretum platypterum
Plante 057 Magnoliopsida Myrtales Combretaceae Combretum platypterum
Plante 058 Plante Fleur Jaune Non Identifiee
Plante 058 Plante Fleur Jaune Non Identifiee
Plante 059 Monocotyledone Commelinidae Arecales Arecaceae Laccosperma sp Tige avec Epines
Plante 060 Plante Non Identifiee
Plante 060 Plante Non Identifiee
Plante 061 Asterida Lamiales Lamiaceae Clerodendrum leucobotrys
Plante 061 Asterida Lamiales Lamiaceae Clerodendrum leucobotrys
Plante 062 Magnoliopsida Myrtales Melastomataceae Heterotis sp Fleur
Plante 063 Lycopodiopsida Lycopodiales Lycopodiaceae Lycopodiella cernua Probable
Plante 064 Magnoliopsida Solanales Convolvulaceae Ipomoea involucrata
Plante 065 Filicopsida Polypodiales Polypodiaceae Fougere Platycerium stemaria
Plante 066 Fleur Violette Non Identifiee
Plante 067 Feuilles Alternes avec Epines Non Identifiee
Plante 067 Feuilles Alternes avec Epines Non Identifiee
Plante 068 Liliopsida Zingiberales Marantaceae Non Identifiee
Plante 069 Filicopsida Polypodiales Fougere Non Identifiee
Plante 070 Magnoliopsida Malvales Malvaceae Urena lobata
Plante 071 Filicopsida Polypodiales Polypodiaceae Fougere Platycerium stemaria
Plante 072 Magnoliopsida Vitales Vitaceae Liane Cissus dinklagei Possible
Plante 073 Magnoliopsida Solanales Convolvulaceae Ipomoea involucrata

Fungi 007 Champignon
Fungi 008 Champignons
Fungi 009 Champignon
Fungi 010 Champignons
Fungi 011 Champignons
Fungi 012 Champignons
Fungi 013 Champignons
Fungi 014 Champignons
Fungi 015 Champignons
Fungi 016 Champignons
Fungi 017 Insecte avec Champignon Cordyceps Possible

-
Faune :
Reptilia 044 Squamata Agamidae Agama agama Juvenile
Reptilia 045 Squamata Agamidae Agama agama F
Reptilia 046 Squamata Agamidae Agama agama M

Empreinte 002 Main Gorille Elephant Cephalophe et Panthere
Empreinte 003 Main Gorille et Cephalophe
Empreinte 004 Cephalophe
Empreinte 005 Elephant Cephalophe et Panthere
Empreinte 006 Main Gorille et Cephalophe
Empreinte 007 Elephant Cephalophe et Panthere
Empreinte 008 Animaux
Empreinte 009 Main Gorille
Empreinte 010 Elephant

Oiseau 017 Aves Accipitriformes Acciptridae Gymnogene Afrique Polyboroides typus
Oiseau 018 Aves Passeriformes Vangidae Bias Musicien Bias musicus
Oiseau 019 Aves Colombiformes Columbidae Colombar a Front Nu Treron calvus
Oiseau 020 Aves Bucerotiformes Bucerotidae Calao Longibande Tockus fasciatus en Vol
Oiseau 021 Aves Musophagiformes Musophagidae Touraco Geant Corythaeola cristata
Oiseau 022 Aves Accipitriformes Accipitridae Palmiste Africain Gypohierax angolensis
Oiseau 023 Aves Passeriformes Pycnonotidae Bulbul des Jardins Pycnonotus barbatus

Mammalia 021 Primates Cercopithecidae Cercopithecus nictitans
Mammalia 022 Artiodactyla Tragulidae Chevrotain Aquatique Hyemoschus aquaticus

Arthropoda 014 Arachnida Araneae
Arthropoda 015 Arachnida Araneae Nephilidae Nephila sp F
Arthropoda 016 Arachnida Araneae Ctenidae Non Identifiee
Arthropoda 017 Arachnida Ixodida Tique Non Identifiee avant Gavage sur Aine JLA
Arthropoda 018 Arachnida Araignee Non Identifiee
Arthropoda 019 Arachnida Araignee Non Identifiee
Arthropoda 020 Arachnida Ixodida Tique Non Identifiee apres Gavage sur JLA
Arthropoda 021 Arachnida Araneae Araneidae Argiopinae Argiope sp
Arthropoda 022 Arachnida Araneae Ctenidae Non Identifiee
Arthropoda 023 Arachnida Ixodida Tique Non Identifiee apres Gavage sur JLA

Insecta 027 Lepidoptera Drepanidae
Insecta 029 Hymenoptera Formicidae Formicinae Oecophylla longinoda Possible
Insecta 030 Hymenoptera Apidae Meliponini Meliponula sp
Insecta 031 Orthoptera
Insecta 032 Lepidoptera Saturniidae Carnegia mirabilis F
Insecta 033 Lepidoptera Saturniidae Orthogonioptilum prox F
Insecta 034 Hymenoptera Vespidae Eumeninae Nid Guepe Maconne
Insecta 035 Hymenoptera Formicidae Formicinae Fourmi Oecophylla sp
Insecta 036 Coleoptera Tenebrionidae
Insecta 037 Mantodea Hymenopodidae Mante Chlidonoptera sp Possible
Insecta 038 Hymenoptera Vespidae Eumeninae Nid Guepe Maconne
Insecta 039 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Proagoderus semiiris
Insecta 040 Coleoptera Scarabaeidae Neocolobopterus princeps
Insecta 041 Coleoptera Aphodiidae
Insecta 042 Coleoptera Hydrophilidae
Insecta 043 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Onitis sp
Insecta 044 Coleoptera Cerambycidae Prioninae Prionotoma sp F
Insecta 045 Lepidoptera Saturniidae Goodia falcata M
Insecta 046 Coleoptera Cerambycidae Lamiinae Batocera wyliei
Insecta 047 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Heliocopris haroldi F
Insecta 048 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle
Insecta 049 Coleoptera Scarabaeidae Onticellus pseudoplanatus avec Acariens Phoretiques
Insecta 050 Coleoptera Cetoniidae Larve Cetoine Macroma sp Probable
Insecta 051 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle
Insecta 052 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Proagoderus semiiris dans Feces Elephant
Insecta 053 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Copris neotridens dans Feces Elephant
Insecta 054 Coleoptera Scarabaeidae Heliocopris sp F dans Feces Elephant
Insecta 055 Coleoptera Tenebrionidae Metallonotus sp Possible sur Tronc Mort
Insecta 056 Coleoptera Cerambycidae Paroeme sp Possible
Insecta 057 Hymenoptera Pompilidae Guepe Pompile
Insecta 058 Diptera
Insecta 059 Lepidoptera Chrysalide Papilio demodocus
Insecta 060 Lepidoptera Chenille
Insecta 061 Hymenoptera Formicidae Pseudomyrmecinae Fourmi Tetraponera sp sur Arbre Barteria fistulosa
Insecta 062 Hemiptera Heteroptera Pentatomidae Non Identifie
Insecta 063 Mantodea Ootheque
Insecta 064 Saturniidae Saturniinae Lobobunaea acetes M
Insecta 065 Saturniidae Saturniinae Micragone sp M
Insecta 066 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle
Insecta 067 Lepidoptera Geometridae Agathia sp
Insecta 068 Lepidoptera Notodontidae
Insecta 069 Lepidoptera Geometridae
Insecta 070 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle
Insecta 071 Coleoptera Cerambycidae Lamiinae Batocera wyliei
Insecta 072 Hymenoptera Formicidae Pseudomyrmecinae Fourmi Tetraponera sp sur Arbre Barteria fistulosa
Insecta 073 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle M et F
Insecta 074 Coleoptera Elateridae Pseudocalais basilewskyi
Insecta 075 Coleoptera Lymexylidae Non Identifie
Insecta 076 Orthoptera Tettigoniidae Pseudophyllinae Non Identifie
Insecta 077 Lepidoptera Sphingidae Smerinthinae Rhadinopasa hornimani
Insecta 078 Lepidoptera Saturniidae Saturniinae Pselaphelia gemmifera M
Insecta 079 Lepidoptera Geometridae Non Identifie
Insecta 080 Diptera Tipulidae Non Identife
Insecta 081 Coleoptera Staphylinidae Non Identifie
Insecta 082 Orthoptera Tettigoniidae Non Identifie
Insecta 083 Orthoptera Tettigoniidae Pseudophyllinae Non Identifie
Insecta 084 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Heliocopris haroldi M
Insecta 085 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Heliocopris haroldi F
Insecta 086 Lepidoptera Chenille Limacodidae
Insecta 087 Coleoptera Scarabaeidae Pseudopedaria grossa dans Feces Antilope
Insecta 088 Coleoptera Scarabaeidae Cetoniinae Myodermum alutaceum Couple
Insecta 089 Lepidoptera Saturniidae Saturniinae Eudaemonia trogophylla M
Insecta 090 Lepidoptera Geometridae Zamarada sp M Possible
Insecta 091 Lepidoptera Non Identifie
Insecta 092 Lepidoptera Erebidae Arctiinae Balacra sp
Insecta 093 Lepidoptera Non Identifie
Insecta 094 Lepidoptera Nolidae Non Identifie
Insecta 095 Lepidoptera Non Identifie
Insecta 096 Lepidoptera Non Identifie
Insecta 097 Lepidoptera Notodontidae Non Identifie
Insecta 098 Lepidoptera Saturniidae Saturniinae Carnegia mirabilis M
Insecta 099 Hemiptera Heteroptera Reduviidae Non Identifie
Insecta 100 Lepidoptera Chenille Limacodidae
Insecta 101 Orthoptera Tettigoniidae Non Identifie
Insecta 102 Hemiptera Homoptera Cercopoidea Larves en Crachat de Coucou
Insecta 103 Lepidoptera Chenille Limacodidae
Insecta 103 Lepidoptera Chenille Limacodidae
Insecta 104 Lepidoptera Saturniidae Orthogonioptilum sp
Insecta 105 Hymenoptera Braconidae Braconinae Zaglyptogastra sp F Recto
Insecta 106 Lepidoptera Nymphalidae Limenitidinae Euphaedra simplex F Possible
Insecta 107 Orthoptera Tettigoniidae Sauterelle
Insecta 108 Lepidoptera Saturniidae Orthogonioptilum sp
Insecta 109 Lepidoptera Erebidae Arctiinae Syntomini Euchromia sp
Insecta 110 Coleoptera Cantharidae Ichthyurus sp Possible
Insecta 111 Trichoptera
Insecta 112 Plecoptera
Insecta 113 Mantodea Hymenopodidae Mante Chlidonoptera sp Possible Nymphe
Insecta 114 Lepidoptera Sphingidae Chenille
Insecta 115 Lepidoptera Lycaenidae Theclinae Lipaphnaeus leonina M
Insecta 116 Lepidoptera Lycaenidae Theclinae Cigaritis (Ex Spindasis) Crustaria
Insecta 117 Lepidoptera Lycaenidae Miletinae Lachnocnema reutlingeri
Insecta 118 Lepidoptera Hesperiidae Hesperiinae Melphina statirides
Insecta 119 Lepidoptera Lycaenidae Miletinae Megalopalpus angulosus
Insecta 120 Lepidoptera Chenille Non Identifiee
Insecta 121 Hymenoptera Formicidae Pseudomyrmecinae Fourmi Tetraponera sp sur Branche Creuse Barteria fistulosa
Insecta 122 Coleoptera Cerambycidae Lamiinae Batocera wyliei
Insecta 123 Lepidoptera Notodontidae Non Identifie
Insecta 124 Lepidoptera Sphingidae Smerinthinae Polyptychus sp Possible
Insecta 125 Lepidoptera Geometridae Non Identifie
Insecta 126 Coleoptera Cerambycidae Prioninae Mallodon downesii
Insecta 127 Hemiptera Heteroptera Punaise Non Identifiee
Insecta 128 Hymenoptera Eumenidae Non Identifiee
Insecta 129 Lepidoptera Chenille Non Identifiee
Insecta 130 Hemiptera Heteroptera Punaise Non Identifiee
Insecta 131 Hemiptera Heteroptera Coreidae Non Identifiee
Insecta 132 Coleoptera Coques de Cetonidae dans Feces Elephant
Insecta 133 Coleoptera Larve de Melolonthidae dans Feces Elephant
Insecta 134 Coleoptera Scarabaeidae Scarabaeinae Onitis sp dans Feces Elephant
Insecta 135 Coleoptera Non Identifie
Insecta 136 Coleoptera Cetoniinae Pachnoda sp







Remerciements : Je remercie tout particulièrement le Professeur Lee WHITE (Ministre des Forêts, de la Mer et de l’Environnement), l’ANPN, leurs responsables, M. R. ZINGA, Conservateur du Parc National de l’IVINDO, leurs agents éco-gardes et éco-guides, la DGFAF (Direction Générale de la Faune et des Aires protégées), Mme A. MEKUI (Directrice), Mme C. MENGUE, avec Mme A. KOUMBA, Mme I. NZAMBA, le CENAREST (Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique), le Dr Richard EKAZAMA (Coordinateur Scientifique et Technique), Mme Flore KOUMBA, ainsi que Mme Prudence Y. pour leur facilitation dans la préparation et l’exécution de ces missions, ainsi que leur aide précieuse pour les procédures administratives visant à l’obtention des Autorisations légales.

Je remercie l’USTM (Université des Sciences et Techniques de MASUKU à Franceville), le Pr Ella MISSANG CRÉPIN (Recteur de l’USTM), le Pr Nicaise LEPENGUE (Chef du département de Biologie), le Dr Stéphan NTIÉ (Chercheur à l’USTM).

MIKONGO (HAUT-ABANGA / Est des MONTS de CRISTAL) :
• Je remercie la Société ROUGIER pour sa logistique, Mr Éric CHEZEAUX (Directeur RSE et Certification ROUGIER) pour toute les facilitations qu'il nous a accordé, au chef de la base de Mikongo, Mr Frédéric DROUET, pour son accueil et sa disponibilité et à toutes les personnes et tous les agents gabonais ou non de ROUGIER, qui nous ont aidé à quelque moment que ce soit et qu'il m'est impossible de nommer individuellement ici.

Le CAMP DILO (Extérieur du Parc IVINDO) :
• Je renouvèle mes remerciements à Monsieur le Conservateur du Parc IVINDO, M. Rolland ZINGA KOUMBA, pour toutes les facilitations qu'il nous a accordé, aux Éco-Guides et Éco-Gardes de l'ANPN, Tom, Ulrich, Jean et Diane pour leur accueil, leur disponibilité et leur aide continuelle lors de notre séjour. Un merci supplémentaire à Diane, qui a été notre cuisinière dévouée.
Je remercie aussi, Mr Aimé MAMFOUMBI, responsable du camp ROUGIER d’Ivindo, CFAD de l’Ogooué-Ivindo, qui nous a accueilli lors de notre arrivée à Ivindo après une journée difficile de voyage terrestre.

Le Campement de NYONIÉ (Extérieur du Parc de PONGARA Sud) :
• Je renouvelle mes remerciements au responsable du Campement, M. Béti, pour toutes les facilitations qu'il nous a accordé, à Xavier, Gestionnaire du Campement pour son accueil, sa disponibilité et son aide continuelle lors de notre séjour. Un grand merci également à tout le personnel gabonais qui travaille au campement, pour leur aide et leur disponibilité.






Mission ENTOMOLOGIQUE 1 - MIKONGO (HAUT-ABANGA) / Jean-Louis ALBERT / Août 2019.


______________________________________________________________________________________________________________